De Chengdu à Xian (19/21)

De Chengdu à Xian (19/21)

Après un retour à Chengdu (成都) en bus et un dodo à l’hôtel, on prends le train de nuit pour Xian (??). C’est très calme, le train est carrément vide ! On s’installe dans un wagon où il n’y a personne à part un garde. Pendant la nuit, on s’aperçoit que de nombreux champs sont en feu, mais on ne sait pas trop pour quoi c’est faire !


Le gardien nous surveille d’un coin de l’orteil…

Les paysages sont sympas, on aperçoit encore des fleuves avec de l’eau bleu… bon, si il y a de l’eau bleu dans des coins non touristiques, c’est que cette couleur doit vraiment être naturelle ! 🙂

Aparté à part : Pluies artificielles, et les chinois portent des couches
Parfois à Dalian, il y a un grand bruit d’explosion et il se met à pleuvoir. On nous a dit que c’était des pluies artificielles, mais jusqu’à maintenant je n’ai jamais eu la preuve, jusqu’à ce que je tombe sur cette news de Chine-Nouvelle : « La Chine, qui subit régulièrement des phases de sécheresse, utilise un arsenal de fusées, de canons et d’avions pour ensemencer des nuages et produire de la pluie, et se pose en « leader mondial » en termes de pluies artificielles. Au cours de 2.840 vols échelonnés de 2001 à 2005, l’ensemencement de nuages par des avions a permis de faire tomber 210 milliards de mètres cubes d’eau sur une zone correspondant à près du tiers du territoire chinois, a déclaré un météorologue. Plus de 3.000 personnes ont été employés pour cela, de même qu’un arsenal de 7.000 canons et plus de 4.600 lance-roquettes. »
Le colloc de Matthieu nous a dit qu’à Dalian en général il faisait aussi ça lors des jours d’examens, pour éviter que les pauvres chinois aient des malaises à cause de la chaleur ! Après, est-ce que c’est vrai mmm… 🙄

Les enfants font leurs besoins dans le train, mais les adultes ont une autre technique : « Les Chinois ont l’habitude de faire contre mauvaise fortune bon coeur, surtout lors des célébrations entourant le nouvel an chinois. Ainsi, cette année, plusieurs ont décidé de suivre les conseils émis par les autorités du transport et porteront des couches lors de leurs déplacements. Les trains sont en effet à ce point bondés que des passagers occupent chaque centimètre carré, incluant les toilettes, même si elles sont reconnues pour dégager des odeurs nauséabondes en tout temps. Evidemment, cela implique qu’aucun voyageur ne peut utiliser le petit coin en cas de besoin, de sorte que tous les voyageurs chinois ont appris à se munir de couches pour adultes en quantité suffisante. »