Parc des Pandas & Leshan (14/21)

Parc des Pandas & Leshan (14/21)

Réveil tôt et départ à 7h30 en mini-bus pour le centre des pandas de Chengdu. Ce centre est le plus important du monde pour la conservation des pandas. Il faut savoir que les pandas sont de gros flemmards, ils ont du mal à se trouver à manger (forcément ils ne mangent qu’un type de bambou et qui est assez rare), en plus de ça ils ont aussi la flemme de se reproduire, et quand ils arrivent enfin à avoir un bébé, ils ont encore la flemme de s’en occuper. Bref, pas facile de garder la lignée de ces sympathiques bestiaux :mrgreen: ! On retrouve là par hasard Matthieu et Dara, on fait donc la visite ensemble.


Hé garçong ! Rapporte moi une binouze !

Il faut s’y rendre très tôt, car les pandas passent la plupart de leur temps à dormir, et le matin c’est le seul moment où on peut les voir à la fois manger et s’amuser (ils ne s’amusent que 20 minutes par jour). Mais s’amuser est un bien grand mot… en fait on les a surtout vu faire des roulades sur le côté, et se promener. Un livre chinois ancien de géographie le décrit comme “un animal noir et blanc qui ressemble à un ours et se nourrit de cuivre et de fer », cela à cause de la réputation qu’il avait de lécher et de mordiller les ustensiles de cuisine dans les villages. Eh oui, vous l’aurez compris, les pandas sont un peu c… !


Ca ne bouffe que des bambous…

Il y a 2 sortes de pandas. Les pandas normaux c’est en fait les pandas géants (??, ours-chat). L’autre sorte c’est les pandas rouges (??, petit-ours, aussi le symbole du logiciel Firefox). Toucher un panda géant, ça coute assez cher, il fait faire un don d’au moins 150€. Par contre pour les petits, on a réussi à négocier 3€ chacun pour en porter un !


Attaque! Attaque Internet Explorer! Allez p’tit firefox!

News du du 9 juin 2006 :
Après la télé-réalité, voici la panda-réalité. Le centre de recherches sur le panda géant de Wolong a installé une caméra pour diffuser sur Internet la vie quotidienne de ses plantigrades, rapporte l’agence de presse Chine nouvelle. «Panda Cam» sera diffusé par fractions de 20 minutes du lundi au vendredi, entre 10h et 10h50 (2hG MT et 2h50 GMT), ainsi que de 14h à 14h50 (6h GMT et 6h50 GMT). Le centre, au coeur de la province de Sichuan (sud-ouest de la Chine), abrite environ 80 pandas. Le site Internet comporte une section en anglais et un quiz sur l’animal. Environ 1600 pandas sauvages vivent dans les forêts montagneuses du centre de la Chine, le seul endroit de la planète où l’espèce peut être trouvée. Environ 180 autres vivent en captivité dans le monde entier. Sur le Net : www.pandaclub.net !

Après les ours-chats, on laisse Matthieu et Dara qui doivent repartir à Dalian avec les autres français. Nous, on a encore beaucoup de route ! On passe à l’hôtel où on négocie pour qu’ils nous gardent nos affaires jusqu’au lendemain soir, et on prends un bus pour Leshan (??) qui est à 170km de là. Notre première idée est d’aller voir le Bouddha géant (??) en bâteau, mais en fait il y en a peu par jour, et on se rendra dans les derrières du Bouddha en bus (il fait très noir là dedans ahah :mrgreen: – vu que c’est pas indiqué, … c’est le bus n°13 !). On passera assez rapidement dans la ville de Leshan qui est très verte et très sympathique, entourée de 3 grosses rivières (Minjiang, Dadu et Qingyi).

C’est d’ailleurs en raison de ses 3 rivières et des gros courants qui en résultent que la zone est particulièrement dangeureuse pour les navires. Au 3ème siècle, un moine décide donc de faire sculpter ce bouddha géant pour protéger les embarcations marines.

T’aimerais bien en avoir plein de bras hein ! Toutes les conneries qu’on pourrait faire en plus, lala !

Les arrières de la montagne où se trouve le Bouddha sont très verts, on y trouve aussi des petites grottes avec plein de Bouddhas sculptés partout. J’adore ce genre de décor un peu « jungle » avec ses petits escaliers partout… ça fait un peu maya, mais pas l’abeille, l’autre ! (désolé, elle était pourrie celle là )

Encore des escaliers à monter… Ce qui est bizarre c’est que dans ce coin, tous les panneaux d’indication se contredisent. C’est fait exprès ou des petits-malins sont passés par là ?

Pas mal de marche pour arriver au sommet du Bouddha, c’est c’est quand-même assez facile comparé à ce qu’on a vécu avant (et à ce qu’on vivra demain ?).


Voici ce que vois le Bouddha… (photo de droite)

71 mètres de hauteur, et les 3 rivières qui se rassemblent à ses pieds. Voici le plus grand Bouddha du monde !

On a l’impression qu’il pourrait se lever à tout moment…

Il commence à être déjà tard, et on voulait se rendre à Emeishan avant la nuit pour commencer à grimper. Tant pis, on arrive à Emeishan par bus en soirée, on se renseigne aussi pour savoir comment ça fonctionne. Finalement on retiendra l’idée de monter tout en haut en bus, pour tout redescendre à pied dans la journée. Normalement, il faut compter 3 jours si on fait tout à pied ! On se rends au Teddy Bear Hotel, où on négocie une très jolie et grande chambre pour 9€, et on va chercher un restaurant à l’extérieur.

Le repas de ce soir ? …