Harajuku, Meiji Shrine, Ueno

Harajuku, Meiji Shrine, Ueno

Je vais continuer ma petite tournée tokyoïte, encore un vrai balayage d’endroits sympas sur un week-end. On commence avec Harajuku ! Le lieu de rendez-vous des gens bizarres (comme le mec qui se prends pour un guitariste en dessous, et il est toujours là !), et des Harajuku girls ! Ces dernières sont des ados qui se la pètent en s’habillant à la cosplay (style manga), gothique, et d’autres styles alternatifs. A priori on y trouve des jeunes talents aussi mais… où ?

Mylène Farmer sur la gauche...

On se trouve à côté d’Omotesando, une rue pleine de magasins comme à Ginza. Mais si on est venu là, c’est pour aller profiter du soleil dans le parc de Yoyogi et le sanctuaire Meiji ! Un des endroits favoris des Japonais pour la sortie du week-end.

Ce sanctuaire est le lieu sacré shintoïste le plus important de Tokyo. On y voit beaucoup de personnes qui viennent prier ou… seulement pour prendre des photos. Sur la route du temple on croise aussi un portique taillé dans le bois d’un cyprès de plus de 1500 ans…

J’ai pas trop à quoi servait cette petite fontaine, en tout cas les Japonais viennent s’y laver les mains en s’aidant de la cuillère de bois. Une sorte d’ablution ? Ensuite un petit tour par Omotesando, où chaque magasin à son petit « building », ici Louis Vuitton…

Retour à Ginza, à la maison… et on arrive à se débrouiller je sais pas comment pour finir derrière la fameuse horloge de Ginza, par le toit !

C’est fini la vie tranquillou à la campagne ! … Ginza c’est le paradis du lèche-vitrine, et aussi là où les prix des terrains est le plus cher du monde. Pour finir la journée, une petite bouffe vite fait bien fait dans un restaurant perdue au fond d’une galerie.

Le lendemain, visite du Palais Impérial ! Enfin presque… le Palais est seulement ouvert 2 fois dans l’année (le 2 janvier et le 23 décembre), et ce n’est certainement pas aujourd’hui. Donc seul la visite du parc qui est autour est possible, et c’est assez limité. On entre par la Porte de la Grande Main (l’Otemon).

L’empereur et sa famille vivent toujours aujourd’hui dans le palais. On peut le voir au loin…

Direction le marché d’Ueno ensuite, ou plus exactement le Ameyoko Market. C’est l’un des plus grands bazars de toute l’Asie, on y trouve de tout. Pendant la seconde guerre mondiale, le marché noir c’était ici. Les premières cigarettes, les premiers bas-nylons, les chocolats et les liqueurs… bref le début des déboires de la vie Japonaise !

Je voulais absolument dévorer un Okonomiyaki, alors on s’est lancé à la recherche d’un restaurant…

Pas évident à trouver mais en voilà un ! Alors quézako de l’Okonomiyaki. : ça se présente comme une omelette d’un mélange de farine de sarrasin, de poissons séchés réduits en poudre, des oeufs, différents légumes, du chou chinois et ensuite de viande, calamars, kimchi… mais bon en fait surprise, il faut le faire soi-même 😉 ! On nous emmene une petite assiette avec un morceau de beurre, et un bol contenant tous les ingrédients… qu’il faut d’abord mélanger, et ensuite déposer comme une crèpe sur la plaque chauffante.

Après quelques minutes de cuisson, on a une omelette bien compacte. Suffit de rajouter de la sauce spéciale okonomiyaki (facile ça), et quelques jets de mayonnaise (sisi, c’est encore mieux avec), et voilà le résultat ! Appétissant non ? Et en réalité, vraiment super bon 🙂 !

Ca a l'air de lui plaire aussi !

Pour finir, 2 photos sans rien à voir avec le reste… à savoir, un canard ninja , et une des sorties que j’ai fait avec mes amis Japonais, ici un karaoké ! Ca a beau être un sport national ici, je vais commencer par croire que de toute façon les sports nationaux ne me plaisent pas 😯 … non à vrai dire ça pourrait être vraiment sympa, ils ont un choix de musique impressionnant, mais ils chantent toujours la même chose (du commercial pas forcément très … musical – avis perso -). Mais bon je vais finir par apprécier, à force !