Koh Phi Phi

Koh Phi Phi

Koh Phi Phi, les îles « les plus belles du monde ». On trouve un hôtel très rapidement sur Koh Phi Phi Don le soir où on arrive. C’est pas très cher, et c’est la classe, on a une chambre sympa et une belle piscine. On négocie rapidement avec les bateaux dehors histoire de pouvoir se retrouver le lendemain à la première heure sur Maya Bay, situé sur l’île de Koh Phi Phi Leh.

Départ pour Koh Phi Phi.

7h et des brouettes, le matin. Nous approchons de Koh Phi Phi Leh ! J’ai vu à plusieurs reprises que Maya Bay (la plage la plus réputée de Koh Phi Phi) était surchargée en touristes, du coup j’ai préféré assurer et y aller avant les départs officiels (qui sont à 8h environ).

Poupe de notre modeste bateau "à longue queue" (long tail boat).

Nous voici à Maya Bay (mais déjà on s’enfonce dans la jungle – j’ai toujours une attirance insurmontable pour celles-ci !). Cette plage est devenu une vrai célébrité après que Leonardo Di Caprio y est posé les pieds et chassé le requin pour le film « The Beach » (« La Plage »). Nous cherchons le fameux champ de Marijuana, mais évidemment, c’est sans espoir. Pas grand chose dans le milieu de l’île, quelques maisons pour touristes sûrement, et un tout petit lac.

Le champ de cannabis.

Il est environ 7.30am maintenant. La plage est calme, et le soleil de lève doucement, très doucement. C’est le moment parfait pour les photos et une bonne baignade. Dans le film, on pourrait croire que c’est une grande île et une longue plage, mais il n’en est rien. L’endroit est finalement assez petit. Ce n’est pas un regret d’y être venu très tôt, le lieu doit être un vrai supermarché chinois pendant la journée !

Le calme.

L’entrée de la conche. C’est par là qu’arrivent les bateaux, et tiens, voici le premier qui arrive – après nous – une heure plus tard. Le silence a fini son règne.

L'entrée de la conche.

« Parallel universe. Love ». Sur ces mots finis le film « The Beach » et, du même coup, notre petite matinée. On va continuer le tour de l’île en bateau sur notre « Longue-Queue ».

"Parallel universe. Love".

Notre conducteur se trouve être sympa, ils nous arrêtent quand et où on veut, ne s’oppose à rien… un vrai bonheur de l’avoir pour nous tout seul.

Une petite cahutte perché dans les hauteurs de l'île, surplombant l'océan. Sûrement utilisé par les pêcheurs.

On arrive dans une autre conche, encore plus petite celle-ci, mais on dirait que personne n’y vient. Un jour plus tard, je testerai la plongée en bouteille dans des eaux non loin de là (expérience formidable d’ailleurs, malgré un sérieux manque de photos).

Une autre conche.

The Black Monster de Lost s’y trouve, là, dans l’eau. On y reviendra plus tard.

The Black Monster.
Mince quoi, c'est les vacances ! Que du bonheur ! Pour une fois, on a des vacances relaxantes avec Anselme 😉

The Black Monster se trouve être un banc de poisson. Quelle déception. On se rends dans une autre conche. Celle-ci est au contraire gigantesque ! De nombreux bateaux viennent ici directement de Phuket. Et de nombreux chinois nagent un peu partout avec leur gilet de sauvetage.

Un banc de poisson.

On se rends encore dans une autre conche. Celle-ci est au contraire gigantesque ! De nombreux bateaux viennent ici directement de Phuket. Et de nombreux chinois nagent un peu partout avec leurs gilets de sauvetage.

Encore une autre conche.

On fait une très longue baignade dans ce beau lagon bleu… et notre bateau s’échappe à plusieurs reprises, histoire de nous faire nager ! Viendra mettre terme à nos péripéties aquatiques un gros banc de méduses affamés. Retour à Koh Phi Phi Don !

Notre navire.

Autour de Koh Phi Phi Don, il y a aussi Monkey Island. Pas celle du jeu vidéo, mais en fait simplement des spots où les singes sont habitués à se rendre afin de se ravitailler en bananes (et autres fruits) auprès des bateaux.

Monkey Island.
Koh Phi Phi Don ressemble bien-sûr pas mal à Koh Phi Phi Leh.
Ces poissons pullulent dans les eaux de Koh Phi Phi ! Ils sont vraiment partout, et ce sont toujours les mêmes.

On assiste à de nombreux spectacles ici, de nombreux jeux de couleurs apposés sur des animations incroyables soutenus par une bande sonore euphorisante.

Fooooouuuuh.

Le côté nord-ouest de Koh Phi Phi Don est très sauvage car personne ne s’y rends plus.

Le côté nord-ouest de Koh Phi Phi Don.

Le dernier tsunami de Décembre 2004 n’a pas épargné les maisons de pêcheurs et les habitations. Ce coin-ci a complètement été laissé à l’abandon.

Ruines du tsunami.
Un moteur de "Longue-Queue".
Ce lieu a donc un nom... Lana Beach, RIP !

Lana Beach devait être une très belle plage, avec on peut l’imaginer, de nombreux bungalows et des touristes se dorant sur la plage. Maintenant, uniquement des monticules de détritus et la nature qui reprends petit à petit ses droits.

Lana Beach.

Y aller à pieds est difficile (coraux morts et détritus partout, pas facile de s’y rendre sans chaussures), donc on demande à notre conducteur de s’y approcher. Malheureusement, la coque grondant méchamment contre les rochers nous invite à ne pas aller plus loin.

Difficile de s'approcher.

Si Lucie était un lapin, alors on pourrait chanter « Lucie in the sky » ! Mais comme elle n’est pas un lapin, enfin je crois pas du moins, on ne chantera rien.

Lapin.

On arrive de l’autre côté de l’île, et c’est ici bien plus habité. On décide de s’arrêter dans le coin histoire de se faire une petite pause bière & lunch.

L'autre côté.

Ce mec – pardon – pêcheur me rappelle les Japonais « en action ». Soucieux de bien faire et d’être pro, ils adoptent toujours des postures exagérés.

À la nippone.

Retour à la maison. Ce chat des sables ressemble curieusement à mon feu-chat du bassin d’Arcachon, aujourd’hui remplacé par un autre, répondant au nom de « Neko ». Je n’ai jamais rencontré ce dernier, mais bien sûr, plus tard sur ce blog, il y aura des photos de sa tête !

Le chat des sables.

Le soir, sur Koh Phi Phi Don. Les journées ont beau être très belles, les soirées croulent sous les averses furieuses.

Furieuse averse.
Un petit coup d'oeil sur les nuits chaudes de Koh Phi Phi. Ça se passe ici !

Notre séjour en amoureux se finit ici. Anselme rentre en France le lendemain, moi j’irai passer un petit week-end sur Krabi (toujours en Thailande). Une dernière petite vue sur Koh Phi Phi Don depuis les hauteurs.

Séparation des amoureux.