Xian : L’Armée de Terre Cuite (20/21)

Xian : L’Armée de Terre Cuite (20/21)

Arrivée à Xian de bon matin, après 842km de train depuis Chengdu. La ville est entourée d’une muraille grise, à première vu le tout nous parait un peu austère. Mais j’ai oublié de dire que cette ville est considérée en Chine comme la Number One à voir absolument ! Mais c’est avant tout une ville historique.

On doit repartir le soir même en train pour Beijing (北京) mais il y a beaucoup d’horaires, alors on décide de prendre les billets en revenant de notre visite, à l’arrache. On trouve le bus pour l’armée de terre cuite assez facilement. Allons voir ce qu’est exactement ce tombeau dont tout le monde parle ! C’est parti pour la huitième merveille du monde.

Un petit peu d’histoire : En 1974, alors qu’il creusait un puit dans la campagne de la province du Shaanxi, un paysan découvre par hasard une grande cavité souterraine renfermant des milliers de statues en terre cuite. Cette armée enterrée de soldats en terre cuite dont chaque statue est à taille réelle (Elles sont toutes différentes et mesurent près de 1,80 m de haut) est l’une des découvertes archéologiques majeures du XXème siècle. Garde renforcée du tombeau de l’empereur Qin, elle aurait été réalisée en 2200 av. J-C. sous les ordres de l’empereur qui craignait de ne plus être protégé lors de son passage dans le royaume des Morts. Cet ouvrage gigantesque a demandé le travail de 720 000 personnes pendant trente-cinq ans. Personne ne sait vraiment pourquoi cette immense armée tomba dans l’oubli et ne fut redécouverte que vingt siècles plus tard.

Beaucoup de statues sont très bien conservées malgré leur grand âge. En fait, Anselme et moi on n’a pas vraiment été sur le cul devant ce spectacle soit-disant si extraordinaire. Sûrement e fait qu’il y ait des hordes d’étrangers venus de tous les coins du monde et aussi un environnement vraiment trop moderne (de grands hangars et bâtiments). Forcément ça enlève du charme à l’endroit. Après c’est certain que les faits historiques sont impressionnant, mais visuellement ça ne parle pas autant.

Par contre, il parait que le tombeau où se trouve l’empereur Qin est rempli de richesses, de trésors, et… de tonnes de mercure. A cause de cela, les scientifiques ne parviennent pas à se prononcer sur l’ouverture ou non du tombeau, cela pourrait en effet avoir des conséquence irréversibles sur l’atmosphère… ce tombeau se situe en dessous d’une petite colline tout verte qu’on a aperçu sur la route depuis le bus. Cette histoire me parfait en fait encore plus fascinante que celle des soldats de terre ! 😛 Par contre, c’est étrange, je n’ai lu cette histoire que dans le guide du routard, j’ai un peu cherché sur le net et je n’ai pas retrouvé cette information…

Notre visite se termine ici… c’était aussi la dernière destination de notre voyage ! On retourne à la gare, on prends un ticket pour Beijing qui nous laisse 40 minutes pour manger et c’est parti… le chemin du retour.