Snowboard à Hokkaido, Rusutsu

Snowboard à Hokkaido, Rusutsu

Quelques jours après Geto, c’est reparti pour une petite session de snowboard. Cette fois ça devrait être beaucoup plus grandiose : on va à Hokkaido ! Destination Sapporo en avion tout d’abord; ensuite on se dirige en bus vers le resort Rusutsu à 50km de là. Petit sentiment contrasté à l’arrivée : bien que l’endroit respire le luxe, le vieux parc d’attraction abandonné qui le jouxte soulève une ambiance étrange

Il n’y a pas grand monde non plus dans le resort. A mon étonnement, on y a trouvé toutefois pas mal d’Australiens (ils disent que la neige est la meilleure ici, et à priori c’est le plus près pour eux !). La décoration et les magasins rappellent aussi un peu EuroDisney. Finalement ce resort doit tourner aussi bien voir mieux en été.

Bref, assez perdu de temps, il va falloir aller goûter la neige 🙂 ! La station est assez vaste et s’étale sur 3 montagnes parsemées de beaucoup de végétation. On y trouve une vingtaine de pistes, rouge pour la plupart, l’endroit n’est pas conseillé au débutant… ce qui est parfait ! Geto était un peu trop « bleu-vert » à mon goût, mais voilà de quoi assouvir notre besoin de sensation !

Il n’y a pas photo, la neige est vraiment bonne : une vrai poudreuse, légère à souhait et en quantité, parfait pour le snowboarder ! Par contre les skieurs se font très rare dans la station.

Mouais... le début n'est pas évident dans cette fluffy snow. Il faut conserver une bonne vitesse sinon...

La température est inférieure à 10° ou 15°. Il vaut mieux être bien préparé… J’avais loué un masque (de piètre qualité il faut dire) au resort, mais il s’est trouvé quasiment inutilisable. Le froid a vite fait de congeler le peu d’eau sur sa surface et de le transformer en lunette pour myope en phase terminale. Je l’ai donc ensuite troqué avec mes lunettes de soleil qui ont fait leurs preuves… … un peu plus longtemps… !

Et m... !

Pour la pause du midi, c’est ces vieilles cantines de taûle où on trouve tout et n’importe quoi à manger. Plus utile qu’agréable, en même temps on est là pour snowboarder. La bouffe est pas cher cela dit, et on y trouve même des frites au distributeur (pas testé… la curiosité m’a manqué à ce moment là !).

Ensuite, c’est reparti…

On a passé beaucoup de temps à faire du hors-piste. Même si c’est pas évident (vu la densité de la neige + le nombre d’arbres), ça vaut vraiment le coup. Il y a vraiment moyen de prendre correctement de la vitesse, de zigzager entre les arbres tout en restant à peu près en sécurité.

La journée passe vite… on se redirige à nouveau vers le resort.

Rusutsu est vraiment un excellent choix pour son confort. Les restaurants sont au top (tout particulièrement le restaurant qui propose un buffet.

Ensuite, pas grand chose à faire à part les onsens (moins sympa qu’à Geto ceux là par contre).

Douce nuit… et un levé un peu plus brutal avec un onsen bien hot :razz:. Les déjeuners sont tout aussi top que les dîners, j’ai pu me gaver d’ikura (oeufs de saumon) avec un bol de lait et quelques croissants, terrible pour se mettre dans l’ambiance.

Aujourd’hui c’est grand bleu, et ça se promet bien plus agréable…

Le soir, on reprends le but pour l’aéroport, et la se soulève une tempête assez énorme. On n’y voit clairement plus rien depuis le bus ! Une fois à l’aéroport, on s’aperçoit que les vols sont tous reportés, et qu’il va falloir patienter un bon moment ! Parfait pour goûter un peu à toutes les cochonneries d’Hokkaido… ce que j’ai préféré personnellement, c’est leur sorte de confiture de champignon (ouais, je sais, ça n’a pas l’air appétissant comme ça). Yummy 🙂 !