Sakuras à Kyoto

Sakuras à Kyoto

Pour la floraison des cerisiers, Kyoto est une destination évidente. On s’est donc rapidement motivé avec Louis et sa copine Thaï du moment pour un petit week-end vite fait bien fait à l’ex-capitale nippone.

Kyoto

Arrivé à la gare, on cherche à louer un vélo… mais à 8h30 du mat’ il est déjà trop tard, tout est pris ! Et d’infinies files d’attentes s’étirent devant les bus…  …eh bien tant pis ! On ira à pattes. C’est parti, direction l’Est de la ville.

Kyoto

De ce côté se trouve la plus forte concentration de temples. La ville en compte plus de 2000, sans compter les palais, jardins et autres ! On croise un premier jardin zen, très méticuleusement entretenu. Composé notamment de sable et de rochers, il est censé apporter la paix et la sénérité à celui qui le contemple.

Kyoto

D’origine chinoise, les jardins authentiques doivent comporter 3 petites îles (pierres) reliées par des ponts. La rivière les entourant, elle, est tracée au rateau, et doit charrier les ondes positives.

Kyoto

Kyoto
Même minuscule, le jardin demande une attention constante !

On croise ensuite déjà de nombreux temples, jusqu’à arriver à un temple lui un peu plus touristique (entrée payante…), le Sanjusangendo, ou le « Pavillon des trente-trois intervalles ».

Kyoto

Kyoto

Le Sanjusangendo (三十三間堂) est un temple bouddhiste tout en bois et d’une taille impressionnante. Avec ses 118 mètres, c’est la plus longue structure de bois du monde ! Il renferme 1001 statues de bois.

Kyoto

Kyoto
Pas très authentique la miss au milieu...

Kyoto
L'APN, ou le troisième bras du Japonais (je peux parler...)

Kyoto a failli être la cible nucléaire des US lors de la seconde guerre mondiale. Considérant que ça serait un obstacle à une future reconciliation avec le Japon, ils ont finalement préféré épargner la ville. Ce qui nous permet encore de découvrir ces rues fortement empreintes de traditions…

Kyoto

Kyoto
Arbustes et fleurs sont omniprésents.

A mon grand bonheur, au Japon, les chats sont partout ! Au début j’étais étonné de les voir quasiment tous sans queue, mais cela vient finalement de la race à laquelle ils appartiennent… ce sont des bobtails japonais !

Kyoto
Attention, sortie de chats !

Kyoto

A force de serpenter par delà les petites rues, on arrive enfin à une autre « attraction » touristique : le temple Kiyomizu-dera (清水寺), l’un des plus célèbre de la ville. Situé à flanc de colline avec une importante végétation en contrebas, il est dit que quiconque survit à un saut dans le vide depuis sa terrasse verra son voeux se réaliser. Taux de survie : 85.4%. Qui ne tente rien n’a rien…

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Les rues partant du temple sont très encombrées, mais extrêmement interressantes dans le détail, si on fait abstraction des nombreux magasins à touristes qui polluent le paysage.

Kyoto

Kyoto

On croise un restaurant à fugu (poisson globe). Celui-ci contient du poison et ne peut être cuisiné que par des cuisiniers autorisés. A tester en tout cas, même si j’ai personnellement trouvé que le goût était trop léger pour être réellement apprécié.

Kyoto

Kyoto

Dans le quartier de Gion, on tombe au hasard sur le Kennin-ji (建仁寺). Fondé en 1202, c’est le plus vieux temple de Kyoto.

Kyoto

Kyoto

Kyoto

On peut encore se laisser transporter – ou pas – par cet immense jardin zen, comme ce chat le fait…

Kyoto

Kyoto

Gion (祇園) est surtout le quartier des geishas. L’histoire de « Mémoire d’une Geisha » prend d’ailleurs place ici. On remarque ici la maison de bois typique des geishas, appelé machiya (町屋/町家). Celles présentes sur la photo sont assez modernes, mais demain on ira voir celles qui sont d’origine.

Kyoto
Allez, va te cocoter pour tes clients !

J’ai éviter de commencer l’article avec ces 2 photos, bien que ça soit pourtant les 2 premières de la journée. Rien de spécial, mais pour le petit clin d’oeil, quel débat pour trouver dans laquelle des poubelles il faut jeter son bouchon de bouteille !

Kyoto

Kyoto

C’est déjà la fin de notre première journée, on préfère partir à la recherche de notre ryokan (旅館 / auberge typique japonaise) avant que la nuit tombe.

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Nous y voilà enfin après maintes tribulations ! On cherche ensuite à aller dans un onsen local (温泉/ source chaude), mais on finira dans un vulgaire bain où les japonais font la queue pour aller se désouiller dans l’unique baignoire de la salle…  ! (Au passage, petit détail un peu geek mais sympa. Il y a un « caractère informatique » pour le onsen ! Le voici : ♨ !) Ensuite au lit, demain c’est décidé, levé tôt et Kyoto à vélo !

Kyoto
Une petite baston avec Louis histoire de bien dormir...