Dali, Erhai Lake et Xiaoputao

Dali, Erhai Lake et Xiaoputao

Dernière étape de notre voyage au Yunnan, Dali ! Je n’avais pas spécialement envie d’y retourner (j’y étais allé en 2006, voir ici), mais finalement ca en valait bien la peine car Dali m’a laissé une bien meilleure impressions que la dernière fois (une visite plus dans le détail, avec un temps aussi beaucoup plus agréable). On arrive toutefois de nuit (vers 1h du matin), sans hôtel ni parapluies, et ca sera la galère pendant une petite heure !

Dali
C’est surtout pour ces pagodes que j’étais curieux de revenir, mais finalement l’autre côté du Er Hai Lake est la meilleure surprise que Dali m’a apporté. Patience 🙂
Dali
La Porte Sud de la vieille ville de Dali. On est ici à 1974 mètres d’altitude. Je me rappelle des vents impressionnant auxquels j’avais fait face la dernière fois que j’étais venu (Dali s’appelle aussi la Cité du Vent), mais là c’est le calme plat.
Dali
Je souhaitais absolument déguster à nouveau ces délicieuses frites qui étaient restées dans mes souvenirs, et heureusement pour moi, elles sont quasiment vendues partout ! Comme à Lijiang, il y a de quoi se régaler très facilement à Dali.
Dali
Que fait « Sakura » sur cette pancarte ? Des cerisiers en fleurs Japonais ?!
Dali
Si il y a un lieu spécial photo à Dali, ce ne sont pas les pagodes mais bien cet endroit là ! Je me suis battu pour avoir ma photo sans touristes au milieu.
Dali
Une rue / rivière très sympa longée par de nombreux bars et restaurants proposant des menus très occidentaux.
Dali
Les 3 célèbres pagodes de Dali. Elles tiennent toujours debout malgré les nombreuses catastrophes naturelles qui ont détruit les villages des alentours (et bien-sûr Dali). Elles ont été construites durant l’époque de la Dynastie Tang (618-90) pour que les dragons évitent de mettre le souk à des horaires tardives.
Dali
On est ici au plus haut du temple de Chongshen, pourtant toujours surplombé par la la montagne Cai Shun.
Dali
On a souvent l’impression que les 3 pagodes sont les seules attractions dans le temple de Chongshen, mais en vérité il y a bien plus que ca… on y trouve en cherchant un peu 599 bouddhas en or, des instruments de musiques anciens, des scupltures, des peintures, des manuscrits, la grande cloche Jianji…
Dali
La minorité Bai vit ici. J’étais venu dans ce même marché il y a 4 ans (qui n’est pas à Dali mais à une dizaine de kilomètres), j’ai bien reconnu l’endroit, malgré le fait que maintenant les commercants ont des stands et des bâches alors qu’avant ils étaient simplement à même le sol.
Dali
D’excellentes promotions sur ces produits, toute l’année !
Dali
Voilà qui fait doucement sourire, surtout en habitant le Japon. Où sont les étudiantes en jupette qui sautent partout, les lumières multicolore, et l’électro qui pète les tympans !? Ambiance morose ici, on n’a pas vraiment envie d’y laisser des yuans.
Dali
On loue une voiture pour la journée, et on pars faire une virée autour du lac Er Hai.
Dali
Pas de carence en fer en vue pour cette grosse vache gloutonne.
Dali
La culture du riz et blé constitue la principale activité agricole autour du lac.
Dali
« L’eau de crystal » (comme ils disent) du lac Er Hai reflette souvent les montagnes environnantes.
Dali
Un village typique des alentours : Shuanglangxiang.
Dali
Shuanglangxiang est plutôt un bien grand village ! On ne le trouve pourtant pas sur les cartes pour touristes, ni sur Wikipedia…
Dali
Ce petit coin de vie est bien caché, mais représente bien la vie simple des Bai du lac Er Hai.
Dali
Un pêcheur sur son bateau, mais sans ses cormorants. Il n’est peut-être pas encore en service !
Dali
Ces enfants regardent un album rempli de photos de stars chinoises. Elles sont plutôt coquettes comparées à leurs mères ! Peut-être la nouvelle génération, ou simplement… c’est la vie futile et simple enfantine qui le leur permet ?
Dali
Une foule de Bai cours et s’active dans la rue, tandis-que certaines (ce ne sont que des femmes !) se jettent au sol en pleurs. Elle reviennent en fait d’un enterrement, et se jeter par terre est, apparemment, une tradition.
Dali
Xiaoputuo. C’est une île minuscule perdue sur le lac Er Hai. Construite à base de calcaire (Ming Dynasty), l’île comprends quelques arbres et un petit temple en son milieu (celui de la Déesse de la Pitié, adorée par les pêcheurs locaux). Il y a aussi pas mal de petits barbecues disposés à l’entrée, histoire de se faire un midi sympa le dimanche ! A moins que ca soit pour faire des offrandes…
Dali
Plutôt prospère cette petite île, même si il n’y a rien à y faire de particulier. Ce lac Er Hai est décidément une bénédiction pour les touristes fatigués des temples, de la foule, des « attractions payantes » et… des autres touristes. Le calme et la nature !
Dali
Un dernier cliché sympa de Xiaoputao, et ce sera également le dernier de ce voyage en Chine !
Dali
Le retour à Tokyo est pour demain, et après-demain sera déjà le retour au taff ! Difficile d’y croire quand on est encore aussi relax… vivement les prochaines vacances les cocos, mais en attendant il y a de quoi se régaler au Japon et faire des petites excursions sympas ! A suivre 🙂