Le Mingyong Glacier

Le Mingyong Glacier

On décide de partir cette fois encore plus au nord, pour une destination à la base imprévue : il s’agit de voir cette fois le glacier de Mingyong dans la région tibétaine ! Le trajet peut se faire en 2 étapes, d’abord de Shangri-la à Deqin, et ensuite de Deqin à Mingyong.

Mingyong
Un monastère un peu après Zhongdian. Il devrait être interressant à visiter mais probablement interdit aux touristes (ce qui n’est pas vraiment un mal).
Mingyong
De nombreux moines utilisent ce bus pour voyager entre les monastères. A noter aussi qu’ils ne payent pas le bus, contrairement à tous les autres !
Mingyong
ll y a souvent des éboulements et des accidents, qui peuvent rendre ce trajet interminable. Ici, un couple a eu très chaud !
Mingyong
Au top de la Baima Snow Mountain.
Mingyong
Deqin, une rivière de béton s’écoulant dans une vallée tibétaine. Aussi la seule véritable ville dans les 200km environnants. On peut s’y ressourcer facilement, contrairement aux villages environnants ! On ne s’y arrêtera toutefois seulement que pour rechercher un autre moyen de transport.
Mingyong
La route de Dequin à Mingyong est vraiment belle, même si une grande partie du trajet se fait dans la poussière et au bord de ravins. On fait confiance au taxi qui connait le terrain comme sa poche. En face, Sinong Village (???).
Mingyong
Après une nuit dans un hôtel à Mingyong (le choix n’est pas large, mais après en avoir visité une tripotée, je ne serai vous conseiller le tout premier à l’entrée du village, et d’éviter à tout prix le dernier où les tenants sont de vrais arnaqueurs), l’ascension vers le glacier commence.
Mingyong
C’est une randonnée plutôt facile et rapide (1h30 environ pour arriver à cet endroit sans courrir).
Mingyong
Je pensais que nous étions les premiers et les seuls à monter, mais pourtant des chinois s’occupent déjà de leurs petites échopes d’altitude et des enfants piquent des baguettes d’encens sur des petits temples.
Mingyong
Voici le glacier de Mingyong. Il a perdu près de 200m de longueur en seulement 4 années, probablement conséquence du réchauffement climatique, mais il y a d’autres avis (voir l’article www.nature.org/initiatives/climatechange/features/art19699.html).
Mingyong
Le glacier fait 17km de long, et part du mont Meili (connu aussi sous le nom de Kawagebo, 6740m d’altitude).
Mingyong
Anni Zhilei – le doyen de Mingyong – transmet une vieille histoire : un étranger serait venu un jour, il y a longtemps, aurait fait un petit modèle de la montagne et l’aurait fait ensuite fondre ; montrant ainsi un grand irrespect pour le dieu de Meili, et proclamant ainsi le futur de ce lieu. Mais il a aussi une autre théorie : avant ils n’avaient pas d’électricité, hors celle-ci détruit le glacier. Le glacier est froid, l’électricité est chaude, donc les deux ne peuvent pas coexister. Le doyen du village ne serait-il pas non plus le Jean-Claude Van-Damne chinois ?
Mingyong
Da Zhaxi, le maire de Mingyong, insiste que le glacier est essentiel pour l’existence de son village; hors le village est prospère principalement grâce à la venue des étrangers (les chinois Hans sont également considérés « étrangers » ici !)… il semble que ce lieu soit prit dans un cercle vicieux qu’il va falloir rompre d’une manière ou d’une autre.
Mingyong
Du glacier, on a une très belle vue sur la vallée, où on peut aussi apercevoir le petit village craintif de Mingyong.
Mingyong
De retour à Mingyong, on ne sait pas vraiment où aller, à savoir que notre prochaine destination est Dali… l’idée sera finalement d’embaucher un chinois sur place pour nous ramener directement à Zhongdian (après un repas agréable à Deqin).
Mingyong
Ce sera tout pour notre petit tour du côté Tibétain…
Mingyong
Zhondian semble très loin d’ici, la voiture n’est pas très rapide, mais on peut toujours apprécier les paysages.
Mingyong
Coucher de soleil.
Mingyong
Avant que la nuit ne tombe, nous avons la chance de pouvoir admirer la Rizhui Mountain, à côté de de Benzilan. C’est le premier crochet de la Jinsha Jiang (plus tard devenant la rivière Yangtse). Arrivée à 22h à Zhondian, pas évident de trouver un hôtel ! Õn n’aura finalement pas trop l’embarras du choix, tant mieux peut-être. Le lendemain, départ pour Dali, dernière étape de notre voyage au Yunnan.