Kyoto : Ni Tremblements…

Continuons notre petit périple à Kyoto (et si vous avez raté l’article précédent, allez le voir ici). Voici maintenant mon second coup de coeur à Kyoto : le Temple Kiyomizu.

Kiyomizu-dera (清水寺)

Kyoto - Kiyomizu Temple
Il y a du monde au balcon ! :mrgreen:

La structure principale date de 1633 (dernière reconstruction). Preuve qu’il n’y a pas eu beaucoup de tremblements de terre sur Kyoto.

Kyoto - Kiyomizu Terrasse
Taux de réussite : 85%.

Si vous avez un voeux, vous pouvez vous jetez du haut du balcon, à savoir que celui-ci sera exaucé si vous ne rendez pas l’âme sur le coup (taux de réussite : 85%).

Kyoto - Suicide at Kiyomizu
13 mètres de hauteur, quand-même...

 

Kyoto - Kiyomizu Another Temple
Premier temple après l'entrée.
Kyoto - 13 meters
Je ne tenterai pas d'aller plus sur le côté que ça 😉

Gion (祇園)

Gion est le fameux quartier des geishas. Ambiance.

Kyoto - Gion in Black and Red
Ambiance.
Kyoto - Tourist in Gion
Une touriste.

Il faut être un peu patient et chanceux, mais il semblerait qu’en fin d’après-midi il y ait un peu plus d’apparitions de geishas. Souvent elles courent, se cachent le visage, prennent le taxi, mais celle-ci semble être relax ! J’en profite 🙂

Kyoto - Geisha in Gion
Et avec le sourire !
Kyoto - Soothing Atmosphere
Luxe discret.

Quitte à ne pas pouvoir photographier de geishas, on peut toujours se retourner vers les touristes « déguisés » avec des kimonos (3000Y la location).

Kyoto - In Yukata
Prise sur le fait !
Kyoto - Geisha Couple
Retour en taxi ?

Philosopher’s Walk (哲学の道)

Le Chemin des Philosophes, c’est 30 minutes de relaxation sur la route du Ginkaku-ji.

Kyoto - The Philosopher
Chat philosophe.

Loin de l’euphorie des cerisiers en fleurs, la route a enfin retrouvé sa tranquillité.

Kyoto - Oursons
Toujours là.
Kyoto - Tranquility
Lieu propice à la lecture et la méditation.

Ginkaku-ji (銀閣寺)

Au bout de la Route du Philosophe se dresse le temple Ginkaku-ji. Le temple en lui-même n’est pas très spécial, mais j’ai très rapidement compris l’intérêt de ce lieu : le jardin zen est absolument incroyable ! Tout spécialement ce cône de sable blanc (kōgetsudai), sensé refléter la pleine lune sur le temple pendant la nuit…

Kyoto - Ginkaku-ji Garden
Jardin zen.
Kyoto - Zen Garden Perfection
Le jardin bénéficie d'une élaboration fine et très détaillée. Perfection.
Kyoto - The House of my Dreams
La maison de mes rêves !
Kyoto - Vicious Donations
Donations, donations, donations. Mais pas pour les victimes de Tohoku celles-là, non, juste pour soi-même et son bonheur personnel.
Kyoto - Ginkaku-ji
Je ne retournerai pas à ce temple en automne (feuilles colorées), en hiver (sous la neige), et au printemps (cerisiers en fleurs), mais avec du noir et blanc je couvre toute la gamme 🙂 Bon, avec un peu d'imagination.

Kiyomizu Street

Et un retour par le Chemin des Touristes. Histoire de voir du monde et de retourner sur terre.

Kyoto - Kiyomizu Street People
Touristes.
Kyoto - Ghibli
Le voisin et ses amis.
Kyoto - Money Please
Mendiant local.

Voilà, c’est déjà fini. Vivement ma prochaine excursion de dehors de Tokyo, ça sera probablement un peu plus dans la nature cette fois !

  • Magnifique Kyoto et vos photos aussi!
    J’en garde un souvenir ému de mon séjour là bas 🙂
    Parlons en des « Chats philosophes » ^^ C’est ainsi que je les ai nommé aussi!
    Et il y en avait!!!
    Je ne suis pas encore arrivée au récit de Kyoto…

  • Magnifique Kyoto et vos photos aussi!
    J’en garde un souvenir ému de mon séjour là bas 🙂
    Parlons en des « Chats philosophes » ^^ C’est ainsi que je les ai nommé aussi!
    Et il y en avait!!!
    Je ne suis pas encore arrivée au récit de Kyoto…

    • Merci beaucoup ! J’adore les chats, donc je veux du chat à toutes les sauces… et bien-sûr, j’ai adoré ces chats philosophes. Ils sont partout, mais pas tous aussi philosophes les uns que les autres !

  • Pingback: Anonyme()

  • Marion Varenne

    J’aime particulièrement la photo des geishas de dos… j’ai un intérêt particulier pour ces femmes qui vouent leur vie au « plaisir » des autres. Leur apprentissage est long et fastidieux et leur kimono pèse super lourd… Vraiment, elle m’impressionne.
    La photo en noir et blanc est juste splendide !