Yuanyang

Yuanyang

De Jianshui, on decide de louer un chauffeur a la journee pour aller jusqu’a Yuanyang (3h de route environ). C’est la solution ideale, car sinon il faut aller jusqu’a Xinjiezhen en bus, et trouver ensuite de quoi s’y loger. De la… bus ou taxi… ou encore velo si on est vraiment courageux ?

Yuanyang
Xinjiezhen, ville d’altitude plutot morose, mais c’est la passerelle obligatoire pour atteindre les coins sympas de la region. Cette ville est « l’ancienne » Yuanyang.
Yuanyang
Le marche local de Xinjiezhen est modeste mais efficace. On y trouve aussi les 7 ethnies representees : les Hani, Yi, Dai, Miao, Yao, Zhuang et les Han.
Yuanyang
Resultat du cocktail entre le capitalisme et le communisme, cette ville a perdu ses couleurs il y a bien longtemps.
Yuanyang
On respire un peu mieux en partant plus loin et plus haut… les terraces de Yuanyang ne doivent plus etre bien loin…
Yuanyang
Soupconneux, inquiets ou curieux, dur de savoir… mais ne sont-ils pas habitues aux touristes ?
Yuanyang
On se rends a Qingkou, un village Hani repute pour ses toits « champignons ».
Yuanyang
Deux porcs noirs se tapent tranquillement le roupillon a l’ombre, justement, d’un champignon.
Yuanyang
Une modeste demeure Hani, dans laquelle une villageoise nettoie son costume traditionnel.
Yuanyang
Nous sommes ici entre 1500 et 2000m d’altitude. Tous les villages Hanis se retrouvent a la meme hauteur, au milieu des forets et des rizieres.
Yuanyang
Voici les fameuses rizieres en terrasses. Parfait exemple de symbiose avec la nature : l’eau s’evapore des terrasses pour former des nuages, la pluie se deverse sur les montagnes, s’engouffre dans les forets, et les ruisseaux ephemeres se divisent pour se retrouver a nouveau dans les rizieres.
Yuanyang
Les Hani appellent les terrasses « l’Ame de la Montagne ».
Yuanyang
Les chats sont apparemment mieux traites chez les Hani que chez les Han !
Yuanyang
C’est entre Novembre et Avril que les rizieres sont les plus belles, car elles sont gorgees d’eau et projettent des jeux de couleurs differents selon l’heure de la journee. Nous n’aurons pas le plaisir d’assister a ce spectacle malheureusement, mais le vert est present en contrepartie.
Yuanyang
Le cliche de la journee. Une chance car le sujet n’etait pas meme consentant. Au passage, si Yuanyang n’est pas visite par des hordes de touristes, en revanche on y trouve des photographes a la pelle !
Yuanyang
Les hommes se font rares dans le village, et on ne voit seulement que des femmes travailler.
Yuanyang
Ce n’est ni un iPhone ni un HTC Android, mais tout de meme, les villageois Hani ne sont pas totalement hors du coup !
Yuanyang
Les etrangers ici ne sont pas forcement les bienvenus. On se demande reellement ce que les chinois d’ici pensent de notre presence.
Yuanyang
Pas de supermarche ici ou de petits commerces locaux. Tout se fait dans la rue.

Retour a Jianshui dans la soiree. Le lendemain apres-midi, on embarque dans le bus de nuit pour le Xishuanbanna. Arrivee vers les 4h du matin.