Dalian : Découverte

Dalian : Découverte

Réveil très tôt, 7h et des brouettes, et finalement en pleine forme. Une bonne douche, et c’est parti pour la journée. On met pas mal de temps à se décider avec les tuteurs chinois de chacun, pour finalement aller à Dalian uniquement entre nous, les 5 français qu’on est. Prendre des décisions à plusieurs avec des chinois, ça va être le challenge de l’année ! On découvre enfin réellement la ville pour la première fois. Après 40mn de trajet en bus de fou, tous debout et accrochés aux rembardes (ça bouge comme dans une montagne russe), on arrive au Wallmart. Le bus n°4, c’est lui qui nous faudra prendre et reprendre pour aller et venir au centre-ville. Ou alors le taxi…

Premier magasin que l’on croise, le Wall Mart. Intérieur assez luxueux, tout est trop cher, pour nous comme les chinois. A l’extérieur, les immeubles sont pas terrible et grisâtres, mais emmitouflés de banderolles multicolores (surtout rouge).

Il faut absolument qu’on échange nos euros. On se rends donc à Bank of China, où on tente d’expliquer qu’on veut échanger de l’argent et finalement la banquière nous sort une petite pancarte qui nous dit qu’il faut revenir en semaine, car le weekend, pas d’échange ! Tsss !

Cool, on peut noter notre banquier ! Bah il est pas terrible, allez 3 étoiles...

Se trouve à côté un distributeur où finalement j’arrive à retirer 200 yuans (20 euros). Avec ça il y a de quoi vivre un sacré moment ! On visite ensuite le Carrefour (eh oui, un truc français dans ce monde de chinois), qui ressemble vraiment beaucoup au notre dans sa présentation, mais pas dans le contenu : en effet, on trouve que des trucs chinois, et on a même pu voir des tortues à vendre à côté des poisson. Sauf qu’elles étaient encore vivantes ! A essayer.

On achète des cigarettes pour Loki aussi, et bien c’est cher par rapport aux prix de l’université : 1,3 euros le paquet ! Les deux jeunes filles qui les vendent deviennent toute rouges quand on leur parle, c’est impressionnant. Elles regardent pendant 10 secondes le billet qu’on leur tends et une des deux chinoises bredouille une phrase que je ne comprend pas du tout… serait-on des stars ici ? Avec toutes les chinoises que l’on croise ensuite, c’est un peu la même scène qui se répète. Les chinois ont l’air de complexer un peu en nous voyant car ils nous trouvent très mignons par rapport à eux. Finalement, on se dit qu’ils ont peut-être pas si tort que ça de manière générale ! Surtout la gente masculine !

Le bordel de l'électronique... ici, tout est négociable...

Nos repères de bons français sont complètement à retravailler ici, la vie n’a de toute évidence rien à voir.

Je peux pas trop donner d’avis sur Dalian, car la brume gâche tout. Il fait tout gris, et tout en ressort encore plus gris qu’à la vérité… Donc j’ai pas trouvé ça très beau, c’est un peu à la grandeur de New York, avec des bâtiments immenses, mais on trouve partout d’autres bâtiments pauvres, des commerces paysans en pleines rues… Il y a beaucoup de festivités aussi, genre des concerts un peu partout, des décos folklos avec des ballons géants et des trucs du style.

Assez fatigué par la journée précédente, on rentre à l’université. Même crevé, j’en viens à me coucher super tard (2h15) car je tchatche avec 3 chinois en suivant qui m’aident à prononcer le peu de mots que je connais :razz:.