Kunming : La Forêt de Pierre

Kunming : La Forêt de Pierre

Retour de Harbin de nuit, arrivée à Dalian à 7h du matin. Lessive, ménage, passage chez le coiffeur (80 centimes d’euros ), tour à Dalian pour chercher mon billet d’avion, grosse bouffe avec Matthieu chez Pizza-Hut, et à 16h décollage pour Pékin. Là je rejoins Wei, une copine pékinoise qui parle très bien français (si si), et qui connait bien la France ! Le lendemain matin tôt, c’était parti pour le Yunnan (云南), d’abord direction la capitale, Kunming (昆明)…

Le Yunnan se situe au sud-ouest de la Chine, tout à l’opposé de Dalian, et cette province très montagneuse est entourée par le Tibet, le Laos et le Vietnam. C’est la province où il y a le plus de minorités, elles représentent les 34% de la population ! On y trouve les Yi, les Bai, les Zhuang et les Dai. La flore et la flaune est également très importante puisque on trouve dans le Yunnan la moitié des espèces présente en Chine. Le principal revenu (70%) est le tabac… il faut savoir que les chinois sont de très gros fumeurs : pour chaque entité humaine (:mrgreen:) chinoise, femmes et enfants compris, on compte une moyenne de 1400 cigarettes fumées à l’année (en France c’est 5500 mais en ne comptant uniquement que les fumeurs). Voilà ca sera tout pour « l’instant culture ».

Kunming est appelée la « Cité du Printemps Eternel ». En fait, le Yunnan est la province de Chine où le temps est le plus agréable, et à priori, à Kunming, il fait toujours beau ! On ne dirait pas comme ça, mais la ville se situe à 2km d’altitude ! De nombreux étudiants considèrent que c’est la ville la plus sympa de Chine pour faire ses études.

J’ai suivi Wei qui courrait de bus en bus pour négocier, et obtenir le tarif le moins cher pour aller à la forêt de pierre, le must-see du coin. Après quelques engueulades entre conducteur de bus et potentiels passagers, on a réussi à trouver notre minibus. La forêt de pierre n’est pas à côté, il y a 120km de route pour y arriver.

Dans ce grand parc de 26 000 hectares, on voit des multitudes de grands pics de pierres. Cette curiosité est le résultat de l’érosion sur des sédiments calcaires de 270 millions d´années. Cet endroit est reconnu comme une des plus grandes merveilles du monde.

Après ça, l’avion pour Lijiang nous attendait… on est donc remonté dans notre minibus. Sur le trajet, les 2 conducteurs se sont arrêtés à plusieurs reprises… ils ont insistés pour que je fume une clope du Yunnan, et ensuite on a goûté le canard laqué local (d’ailleurs, regardez les canards accrochés derrière ma tête)… J’ai sursauté quand je me suis aperçu qu’il y avait la tête du canard dans le plat… comment bouffez un truc pareil 😛 ?
Finalement… on ratera le check-in de notre avion de quelques minutes 😯 … Vu qu’il restait 30 minutes avant le décollage, on a tout tenté pour essayer de se faire conduire à l’avion, mais impossible. On restera donc à Kunming cette soirée, et on prendra l’avion pour Lijiang le lendemain matin !Kunming est une ville très sympa, très animée le soir. J’ai pas pris de photos des petites rues, où on a pu acheté plein de petites choses sympas à manger… le centre-ville est moderne, beaucoup de jeunes dans les rues, des magasins ouverts tards… d’ailleurs, Wei m’a appris qu’à la fermeture des magasins, en Chine, à la fin ils mettaient tous la même musique « Goin’ Home ». Une musique toute pourrie, mais… c’est dans les traditions ! Quand les clients entendent cette musique, ils peuvent déjà partir…

On a goûté à cette petite soupe, une spécialité. Les hamburgers sur la droite par contre, j’ai pas eu l’occaz de goûter, mais franchement ça me dit pas grand chose.

Voilà l’endroit le plus animé de Kunming (à priori), dans un rayon assez serré on trouve une dizaine de grosses boites de nuits avec des filles dénudées qui vous attendent dehors. Sympa le coin !

On ne devait pas vraiment rester à Kunming, mais je dois avouer que cette ville m’a plu. Mais demain… c’est parti pour Lijiang ! Avant, pour finir, voici de vieilles photos de Kunming avec le marché des oiseaux.