Shangri-La

Shangri-La

Après 5h de bus, nous voici à Zhongdian, maintenant connue aussi sous le nom de Shangri-la (香格里拉县). Nous sommes ici à 3300m d’altitude, et il fait un tantinet frisquet !

Shangri-la
Ce nom, Shangri-la, a été emprunté (à la chinoise!) d’un roman de James Hilton qui décrit une mythique et harmonieuse vallée sur les bords du Tibet. Bref une bonne publicité gratuite que cette idée d’adopter officiellement un tel titre !
Shangri-la
La vieille ville est ici un peu moins touristique qu’à Lijiang, mais bien-sûr on y trouve encore pléthore de magasins, hôtels et restaurants.
Shangri-la
Tous les principaux hôtels se trouvent dans la rue principale de la vieille ville. Un coup d’oeil dans chacun vous permettra de trouver rapidement le bon plan.
Shangri-la
Autour de ce petit village de bois, une véritable ville s’est construite depuis 2002 (depuis la nomination « Shangri-la »), altérant la beauté des alentours. Un avocat américan, qui a cherché pendant 20 ans ce lieu s’en délecte tout de même : à priori, la véritable Shangri-la se trouverait à 150km au sud-est d’ici, entre Doacheng, Zhongdian et Jiulong.
Shangri-la
Une des spécialités de Zhondian est sa viande séché. Il faut quand-même avoir sacrément l’estomac attaché pour essayer, ce n’est pas comme si la devanture humait bon le jambon de campagne ! Mais plutôt la vieille carcasse et ses restes de chair en décomposition…
Shangri-la
En se promenant aux alentours de Zhondian, on se rend compte qu’il est possible de se rendre au monastère « gratuitement » en passant par les champs. Et pour l’occasion ca fera une promenade bien plus agréable que le bus à touristes !
Shangri-la
Les alentours sentent bien meilleurs que la ville 😉
Shangri-la
On trouve ici soit des Hans, soit des Tibétains. Les hans tiennent plutôt les commerces du centre-ville, tandis-que les Tibétains s’étalent un peu plus partout, notamment dans les fermes aux alentours.
Shangri-la
Des cochons noirs, très omniprésents dans la région et bien-sûr très apprécié une fois décomposé !
Shangri-la
Le monastère Songzanli. On approche.

Shangri-la

Shangri-la
De grosses peluches toute fluffy !
Shangri-la
En catimini, on attaque le monastère de côté et non de front…
Shangri-la
Et nous y voilà, Songzanlin, le plus grand et majestueux monastère du Yunnan. Ce monastère date de 1679 et compte 2 lamaseries, Zhacang et Jikang (les 2 temples sur le dessus).
Shangri-la
Des moines, des Tibétaines, et des touristes, chacun comptant pour 1/3. Une démographie bien équilibrée, pour le plaisir des revenus du tourisme de Zhondian et du plaisir… des susdits touristes bien-sûr !
Shangri-la
Un lieu de vénération où les photos sont interdites. Pardon ! Ne vous vénerez pas ! (…)
Shangri-la
Le monastère ressemble à une vrai petite village. On y trouve aussi de petits magasins d’appoints.
Shangri-la
Zhacang.
Shangri-la
Une cuisine un peu austère mais sûrement suffisante aux besoins des moines. D’ailleurs ce sont eux qui cuisinent ou pas ? Sûrement…
Shangri-la
Le monastère donne l’impression d’avoir des milliers de yeux qui scrutent les alentours.
Shangri-la
Le ciel craque, la pluie s’abat sur Zhongdian, et les moines rentrent de la vallée où ils s’affairaient à des activités mystérieuses.
Shangri-la
Un petit air de corrida, oléééé’ !
Shangri-la
Une soucoupe volante des années 60. Il faut vraiment être dans la tête d’un Chinois pour appréhender l’idée de garder un truc pareil dans les alentours !
Shangri-la
Une Han (à priori) qui revient des courses avec 2 sortes de moineaux. Peut-être pour donner du goût à la soupe de cochon noir au beurre de yak ?
Shangri-la
Qu’elles sont bonnes mes petites monticules de beurre de yak ! Et appétissantes avec ca ! Ce beurre est bourré de vitamines et laisse sur les lèvres une fine particule de graisse les protégeants des gercures. Plus utile que délectable ?
Shangri-la
Je suis sûr qu’il y a de quoi manger encore dans ce crâne. Allez, pas de gaspillage !
Shangri-la
Du thé au beurre de yak. Honnêtement, c’est bien plus du beurre liquide que du thé ! Et il faut bien s’accrocher pour se taper le pot. Mais comme dit une fameuse légende tibétaine : buvez du thé au beurre de yak, sinon vous ne verrez pas le yéti dans vos rêves !
Shangri-la
Shangri-la au coucher de soleil. Vu de haut, c’est vraiment différent de Lijiang. Bien qu’au Tibet, c’est moins désertique et la végetation un peu plus dense.
Shangri-la
La nuit tombe sur notre dernière nuit à Zhondian…
Shangri-la
… les villeagois se rendent tous à la grande place du centre …
Shangri-la
… et à 7h pétante, c’est le show qui commence, sur des danses et musiques traditionnelles. Bonne nuit !